Faire un voyage dans le temps

25 mars, 2014 (11:31) | voyager | By: admin

Le temps, c’est de l’argent. C’est bien connu. Et bien une agence de voyage a bien compris le système puisqu’elle vous propose de vous emmener voyager dans le temps. Comment donc ? En vous emmenant revivre des moments forts de l’histoire, là où ils se sont passés. Et parfois, on remonte vraiment loin. J’ai bien aimé par exemple, le voyage dans l’Antiquité, à la découverte de Périclès. Vers la fin de l’an 43l av. J.-C., Périclès prononça un discours célèbre lors des funérailles publiques organisées à Athènes en l’honneur des hommes tombés l’année précédente dans la guerre du Péloponnèse. Il jouait un rôle important dans la cité depuis 30 ans; il avait en effet supervisé la construction du Parthénon et contribué a la naissance de l’âge d’or, mais s’était aussi fait le champion d’une forme toujours plus dure d’impérialisme, laquelle mena à la guerre contre Sparte en 432 av. J.-C. Ce conflit sanglant devait durer 30 ans pour se terminer par la défaite de la démocratie athénienne, mais en 432 av.J.-C., à la veille d’une autre bataille, Périclès avait voulu susciter l’enthousiasme des citoyens d’Athènes avec une oraison. L’historien Thucydide décrivit la procession: les ossements des défunts furent placés dans des cercueils en cyprès, l’un laissé vide pour ceux dont on n’avait rien retrouvé, puis emportés vers le tombeau dédié aux hommes tombés au combat. Puis Périclès prit la parole. Les paroles rapportées, peut-être les siennes ou une interprétation de l’historien, exaltaient les gloires de la démocratie athénienne, la liberté, l’égalité et l’empire. Enfin Périclès fit l’éloge des morts et exhorta les vivants à agir dans le même esprit. En dépit de ces mots, les Athéniens déploreraient la façon dont se déroulait la guerre à laquelle s’ajouta une terrible épidémie de peste. Périclès demeura au pouvoir jusqu’en 429 av. J.-C. ; il succombera lui aussi à la maladie. Si cela vous intéresse, allez sur Voyage Insolite.