Le bilan positif de l’EASA

22 décembre, 2016 (13:55) | International | By: admin

l’Agence européenne de la sécurité aérienne a accompli un travail impressionnant. Après avoir pris mes fonctions de directeur exécutif en septembre 2013, j’ai constaté avec plaisir que l’Agence continuait à renforcer sa position de pilier central en Europe dans le domaine de la sécurité aérienne. En 2013, l’Agence a connu une stabilisation et une amélioration de son champ de compétences. En nous appuyant sur l’expertise existante et dans un contexte de ressources limitées, nous sommes parvenus à répondre aux attentes élevées exprimées dans le programme de travail annuel pour 2013. Nous avons poursuivi nos activités en vue de définir une approche fondée sur les performances en matière de sécurité. Dans ce contexte, les exigences du système de gestion de la sécurité ont été introduites afin de renforcer la sécurité et de pallier les principaux risques recensés dans le plan européen de sécurité aérienne. En outre, tout au long de l’année, nous avons déployé des efforts intensifs en vue d’introduire la nouvelle méthode de normalisation qui est devenue applicable dans le cadre d’un nouveau règlement de la Commission. Ce nouveau règlement qui s’appuie sur l’expérience acquise au cours des sept dernières années rationalise le processus d’inspection. En 2013, nous avons progressé sur la voie d’une résolution plus efficace des problèmes liés à la communauté de l’aviation générale, afin de réduire les exigences réglementaires, dans la mesure du possible, et de les simplifier selon les nécessités. L’objectif à long terme est la mise en place d’un environnement réglementaire proportionné aux attentes en matière de sécurité exprimées par les divers acteurs de la communauté de l’aviation générale. En octobre 2013, les avis de l’Agence sur les limitations de temps de vol et sur les exploitants de pays tiers ont été soumis au contrôle du Parlement européen et du Conseil. Les avis reflétaient l’acceptation générale de la communauté de l’aviation européenne et la priorité indiscutable accordée à la sécurité. Au cours de l’année, nous nous sommes consacrés à de nombreuses autres tâches, y compris en ce qui concerne la certification des nouveaux Airbus A350 et Airbus A320neo, l’extension des accords bilatéraux à des régions situées en dehors de l’UE, ainsi que la promotion du système SAFA de l’UE, désormais reconnu en tant qu’outil important contribuant à la sécurité aérienne mondiale. Source: http://www.vol-l39.com